Rencontre avec Laetitia Styx

Rencontre avec Laetitia Styx

C’est le tout premier roman de Laetitia mais c’est aussi le tout premier livre édité par Stuffed Moon, une toute jeune maison d’édition spécialisée dans la pop-culture !

Roman à énigme, vos petites cellules grises seront mises à rude épreuve pour démêler les fils de cette toile d’araignée. C’est un retour au roman policier que signe cette auteure que nous avons voulu rencontrer.

« Rien de grave » est le premier roman policier édité par Stuffed Moon mais est-ce votre premier roman ?

Mon premier roman édité, oui ! Sinon, j’en ai quelques-uns dans mon tiroir…

Auteure, c’est votre métier ?

Non, peu gagne leurs vies en écrivant des histoires, hélas. J’ai commencé ma carrière à travers un job d’étudiant, j’étais pigiste fait divers. Cela a nourri ma passion je pense, non pas pour les crimes, mais pour les personnages. Je suis parti plusieurs années au Brésil pour mes études et j’ai continué à écrire sur les faits divers pour divers journaux locaux. En revenant en France, je me suis installée en tant qu’avocate et j’ai commencé à écrire pour moi, des petites nouvelles policières avant de voir plus grand.

D’où est venu l’inspiration pour « Rien de grave » ?

Des personnages déjà. J’avais cette héroïne débutante, substitute du procureur, je l’ai utilisé dans quelques nouvelles non publiée et je l’aimais bien. J’ai eu envie d’en faire plus. Alors j’ai construit toute une galerie de portrait autour d’elle et une histoire.

L’histoire est venue après, dans le processus d’écriture ?

Oui et non. Oui parce que je m’attache d’abord aux personnages, à leurs motivations, à ce qui leurs arrivent. Et non parce que je tenais à ce que mon livre ne soit pas un thriller mais bien un roman à énigme, avec des indices, des déductions, dans la grande tradition des whodunit.

Et vos projets futurs ? 

Voir comment le livre est accueilli ! Et dans quelques mois, je sors un recueil de nouvelles policières, toujours chez Stuffed Moon.

Merci Laetita, et à très bientôt alors !